Services post-traumatiques

Par Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !


Victime d'un accident ou d'une agression ?



Un choc et... vous n'arrivez pas à retrouver votre équilibre?
Victime d'acte criminel?
Un accident de travail et votre vie est entièrement bouleversée?
Notre approche

Comment communiquer avec nous
Retour au menu principal de ReD


Notre approche

Au cours de la vie, nous faisons face à des situations parfois si dramatiques qu'on a peur d'en sortir démoli. La peine, le désarroi, la révolte sont alors si intenses qu'on craint de sombrer dans la folie ou le désespoir.

Pour nous protéger de ces souffrances et de l'impuissance, nous cherchons à faire le vide émotif. On s'efforce de se couper de nos sentiments, pensant que c'est la meilleure manière de sortir sain et sauf de ces expériences douloureuses. Cette coupure émotive est malheureusement le choix le plus dangereux que nous puissions faire, à long terme, pour notre santé mentale et physique.

Nous avons, comme humains, des ressources souvent insoupçonnées, qui nous permettent de traverser les pires situations. Ces ressources surgiront du plus profond de nous, dans ces moments d'intense souffrance, pourvu que nous soyons prêts à garder le contact avec nous-mêmes. C'est sur cette force de chaque individu ainsi que sur sa faculté de prendre sa vie en mains que nous misons en travaillant auprès des victimes de traumatismes.




Vous avez vécu un choc important et vous n'arrivez pas à retrouver votre équilibre?




Vous avez vécu un choc important? Avez-vous besoin d'aide?


Ce qui vous est arrivé est exceptionnel. Il est normal d'être bouleversé. En fait, il serait plus inquiétant de ne pas être troublé.

Votre organisme n'est pas habitué à faire face à de telles situations, d'avoir à se défendre aussi vigoureusement et à se rééquilibrer aussi intensément. Il lui faudra un certain temps pour le faire.

En principe, il y arrive... si vous l'aidez. Vous constaterez une amélioration progressive, de semaine en semaine.

S'il n'y a pas d'amélioration, c'est le signe que la déroute continue, que vous ne parvenez pas à retomber sur vos pieds. Dans ce cas, plus vous attendez pour consulter, plus le problème sera difficile à régler. Prenez rendez-vous maintenant!


Vous avez besoin d'aide si


  • Vous voulez vous aider, mais vous ne savez pas comment.
    OU
  • Vous n'arrivez pas à retrouver votre équilibre en essayant diverses choses.
    OU
  • Vous n'êtes pas dans des conditions propices pour le faire (surcharge, solitude, soucis, épuisement...).
    OU
  • Vous avez tenté de vous débrouiller par vous-même mais votre situation ne s'améliore pas vraiment.
    OU
  • Certaines réactions bizarres ne disparaissent pas (manque d'énergie, insomnie, manque de concentration, cauchemars...).
    OU
  • Votre état empire.


Vous n'avez pas besoin d'aide si


  • Vous savez comment vous y prendre pour retrouver votre équilibre.

    ET

  • Vous êtes dans de bonnes conditions pour le faire.

    ET SURTOUT

  • Vous constatez que votre état va en s'améliorant.

Nous pouvons vous aider


Comment?


Notre équipe, formée de psychologues d'expérience, tous formés à la psychothérapie et spécialisés en intervention individuelle et de groupe, vous aidera à:
  • retrouver l'équilibre perdu
  • disposer de nouveau de vos ressources émotives, intellectuelles et physiques
  • refaire votre sécurité intérieure.
En
  1. vous informant sur ce qui se passe quand on subit un choc psychologique
  2. vous expliquant comment faire pour passer à travers sans y laisser votre qualité de vie
  3. vous fournissant les outils nécessaires
  4. guidant votre démarche
  5. vous offrant le support dont vous avez besoin et en vous aidant à le trouver dans votre vie de tous les jours.

Entretien individuel ou en groupe?


C'est à vous que revient cette décision. Votre psychologue vous fournira l'information pour faciliter votre décision.

Le groupe est une avenue intéressante si vous plafonnez en entretien individuel ou si l'encouragement et le soutien des autres personnes qui travaillent à s'en sortir vous intéressent. En se retirant de son milieu de travail, le travailleur accidenté perd son groupe d'appartenance. Cette perte s'ajoute à l'ébranlement et la désorientation causées par l'absence d'activité et le fait de vivre 24 heures par jour à la maison. Aussi, le contact assidu avec d'autres qui ont maintenant le même objectif que lui est-il réconfortant. Le groupe devient un lieu d'appartenance temporaire où le travail de chaque membre est de guérir, de retrouver son équilibre et de s'orienter de nouveau vers le travail. Il est possible d'opter pour le groupe lors de la première rencontre, ou plus tard, pendant le cheminement.


Les démarches à faire pour accéder à l'aide dont vous avez besoin


Il vous suffit d'entrer en contact avec nous et de demander un rendez-vous avec un de nos psychologues spécialisés en services post-traumatiques. Nous avons plusieurs points de service: Outremont, Montréal Centre-ville et Terrebonne.

Communiquez avec nous par courrier électronique à ou par téléphone au (514) 271-8737.


Programmes spéciaux en post-traumatique


Certains programmes sont réservés à une clientèle particulière. Parfois, il est possible de vous faire rembourser les honoraires professionnels par certains organismes. Informez-vous!


Laquelle des situations suivantes correspond à la vôtre?


1. L'évènement traumatisant dont j'ai été victime s'est produit au travail.
2. J'ai été victime d'un acte criminel.
3. Aucune de ces situations ne correspond à la mienne.




Programme en collaboration avec I.V.A.C.





Vous avez été victime d'acte criminel


Vous avez subi une blessure physique ou psychologique à l'occasion d'un acte criminel. L'événement a pu vous causer un choc ou un traumatisme psychologique parce que votre vie ou votre intégrité comme personne a été menacée. Une telle expérience est une situation d'une intensité "anormale" et à cause de cela elle est très ébranlante.

Vous avez peut-être tenté de passer à travers, par vous même, sans tout à fait réussir à redevenir bien dans votre peau. Certains indices pourraient être le signe que vous n'avez pas digéré cette expérience malheureuse comme par exemple, une importante baisse d'énergie, un manque d'élan, une humeur irritable, des réactions nerveuses, des peurs nouvelles. Si vous êtes assailli par des souvenirs de l'événement, si vous faites des cauchemars à répétition ou observez des symptômes tels que l'insomnie, l'apparition de phobies, des pertes de mémoire, des difficultés de concentration, il se pourrait que ce soit parce que vous composez mal avec ce que l'événement traumatique a provoqué en vous.

On a tendance à penser que le temps arrangera les choses. Dans le cas des réactions post- traumatiques, le temps à lui seul, n'arrange pas les choses. Au contraire, le temps passe, effaçant les traces qui nous permettraient de faire le lien entre tous ces symptômes et la frayeur, la rage, la révolte, la peine, l'impuissance et d'autres émotions intenses qu'ont pu susciter en nous l'événement traumatique. Le syndrome post-traumatique s'inscrit alors en nous, perturbant notre vie sans qu'on ait maintenant de prise pour s'en débarrasser.

Toutefois, la manière de digérer de telles expériences ne tombe pas sous le sens. C'est là que l'aide d'un professionnel peut s'avérer bénéfique. Cette aide permet d'intégrer cette nouvelle expérience plutôt que de la traîner comme un boulet destructeur pour le reste de notre vie.


Comment nous pouvons vous aider


Une rencontre d'évaluation avec un de nos psychologues qui connaissent bien ce genre de problématique vous permettrait de savoir si vous êtes aux prises avec des réactions post- traumatiques. Le psychologue vous conseillerait sur la démarche appropriée dans votre cas.

Au Québec, la loi prévoit une indemnisation des victimes d'actes criminels sous la forme, entre autres, de services psychologiques. Si l'événement traumatisant a eu lieu au travail, les services sont défrayés par la C.S.S.T. (Commission de la santé et de la sécurité au travail). Si l'événement traumatisant a lieu ailleurs qu'au travail ou s'il s'agit d'un travailleur autonome qui ne bénéficie pas de la protection personnelle de la C.S.S.T., les services sont défrayés par l'I.V.A.C. (Indemnisation des victimes d'actes criminels). Dans certains cas, les prestations du psychologue sont couvertes par la Régie de l'assurance automobile.


Les procédures à suivre pour accéder à l'aide dont vous avez besoin


"Chaque année, 40 000 Québécois sont victimes d'actes criminels, mais seulement cinq pour cent d'entre eux réclament les indemnités auxquelles ils auraient droit comme victimes." (La Presse, 28 octobre 1993)

Communiquez avec notre secrétariat pour demander une entrevue d'évaluation. Si l'événement s'est produit en cours de travail et que vous êtes résidant du Québec, faites part de votre désir à votre agent d'indemnisation. Si l'acte criminel dont vous êtes la victime ne s'est pas produit au travail, vous pouvez contacter l'I.V.A.C. directement (1-800-561-I.V.A.C.). Ils vous indiqueront la procédure à suivre pour recevoir l'indemnisation désirée. Vous pouvez leur demander la brochure intitulée "Guide sur l'indemnisation des victimes d'actes criminels".

Il est important de savoir que la demande doit être présentée dans l'année au cours de laquelle les dommages matériels, les blessures ou le décès ont eu lieu. Dans le cas d'enfants victimes d'abus, le délai d'un an est calculé à partir de la date de dévoilement de l'abus.

L'Association québécoise plaidoyer-victimes peut également fournir de l'information sur la question de même que les Centres communautaires d'aide aux victimes d'actes criminels (C.A.V.A.C.).




Programme en collaboration avec la C.S.S.T.





Vous êtes victime d'un accident de travail


Un accident de travail... et votre vie est entièrement bouleversée.

D'abord vous refusez d'y croire.
Puis c'est le combat avec la douleur et la souffrance.
Pour certains, c'est l'horreur, l'angoisse, le découragement, la révolte parfois même, la dépression.

Tout est changé.. vous êtes désorienté.. impuissant.

Puis, après un certain temps, survient l'incompréhension de vos proches qui ne conçoivent pas que vous ne vous en remettiez pas (plus vite). Leur impatience, leurs jugements et parfois même leur exaspération vous blessent, vous irritent mais vous n'y pouvez rien!

C'est la solitude immense, la peur, l'inquiétude, l'identité effritée...
Cette situation est-elle pour toujours?
Comment vous en sortir?

Il est très difficile de remonter la pente, seul, lorsqu'on a subi un accident de travail important. Aussi, si vous êtes dépassé par vos émotions ou si vous êtes très affecté par les réactions de votre entourage, il serait sage de consulter un psychologue. Si vous attendez trop, il est dangereux de vous embourber et de rendre votre réhabilitation plus longue que nécessaire. Certains travailleurs ne s'en remettent jamais parce qu'ils négligent de s'occuper des réactions émotionnelles déclenchées par leur accident. Certains en sortent grandis parce qu'ils ont fait face à tout ce que l'accident a déclenché en eux et chez leurs proches.

On ne souhaite pas de telles situations, c'est un accident. Comme d'autres catastrophes qui nous arrivent, on n'est pas nécessairement préparé à y faire face. Il faut s'équiper vite! Si on laisse aller, si on ne s'occupe pas immédiatement des effets de l'accident, il peut devenir très difficile de le faire comme il serait difficile de remettre en état un terrain innondé plusieurs années après le désastre.. Avec le temps, nos symptômes deviennent chroniques: dépression, passivité, irritabilité, phobies... Dans ce cas, il est peut-être encore possible de retrouver une vie meilleure et même de redevenir actif mais les efforts à faire sont plus exigeants encore.

L'aide que nous vous apporterons en psychothérapie individuelle ou en groupe vous permettra de
  • mieux composer avec vos diverses émotions
  • mieux composer avec les réactions de vos proches
  • prendre davantage en mains votre réhabilitation
  • trouver des solutions aux nombreuses difficultés auxquelles vous faites face
  • pour finalement, sortir plus solidifié de cette expérience malheureuse.

Comment nous pouvons vous aider


Après une ou quelques entrevues d'évaluation, le psychologue est en mesure de vous conseiller la formule qui pourrait vous être la plus utile: soit des rencontres individuelles ou la participation au groupe de thérapie. Vous pouvez aussi choisir un psychologue homme ou femme selon que vous êtes plus à l'aise avec l'un ou l'autre.

L'entretien individuel

Seul avec le psychologue, vous pouvez
  • parler de tout ce qui vous affecte, en étant certain d'être compris
  • réagir à ce qui vous affecte, sans avoir à vous soucier des autres
  • prendre contact avec tout ce que l'accident à produit en vous et bouleversé dans votre vie

Le groupe de thérapie

Le groupe se réunit une fois par semaine durant 3 heures. Il est formé de 5 à 8 travailleurs et travailleuses. Il est dirigé par un psychologue. Le groupe de thérapie est un lieu privilégié pour
  • trouver un support avec des gens qui vivent quelque chose de semblable
  • développer des ressources nouvelles dont vous avez besoin actuellement
  • vous préparer à faire face de nouveau au milieu du travail.
En se retirant de son milieu de travail, le travailleur accidenté perd son groupe d'appartenance. Cette perte s'ajoute à l'ébranlement et la désorientation causées par l'absence d'activité et le fait de vivre 24 heures par jour à la maison. Aussi, le contact assidu avec d'autres qui ont maintenant le même objectif que lui est-il réconfortant. Le groupe devient un lieu d'appartenance momentané où le travail de chaque membre est de guérir, de retrouver son équilibre et de s'orienter de nouveau vers le travail.


Les démarches à faire pour accéder à l'aide dont vous avez besoin


Demandez notre dépliant. Contactez votre agent de la C.S.S.T. pour lui faire part de votre intérêt à recevoir l'aide d'un psychologue ou à participer au groupe de thérapie. Nous pouvons lui expédier un dépliant s'il ne connaît pas nos services. C'est lui qui s'occupera des premières procédures.




Les poèmes


Les réalités psychologiques, lorsqu'on les aborde avec une perspective humaniste, ont une richesse et une complexité qu'il n'est pas facile de traduire en mots.

Souvent, c'est un langage imagé qui semble le plus approprié pour rendre avec justesse les nuances, les subtilités, les éclats et l'intensité des drames humains que notre travail nous amène à partager.

Michelle Larivey utilise parfois son talent de poète pour mieux exprimer sa compréhension de certaines situations qui, malgré leur caractère tragique, correspondent à des moments de plénitude.

Vous trouverez ici un poème inspiré par le débat intérieur souvent vécu par les victimes d'actes criminels dont l'équilibre précaire est soudainement ébranlé par un attentat:

1. Arrimés au creux de la vague.

Vous trouverez ici trois poèmes inspirés par ce que vivent les accidentés du travail tout au long de leur cheminement dans le groupe de thérapie.

1. Le ravage: inspiré par ce qu'ils vivent à leur arrivée dans le groupe.

2. S'extraire de l'abîme: inspiré par le moment où leur espoir commence à renaître.

3. L'envolée: inspiré par l'apparition de l'élan pour s'investir dans une nouvelle orientation.

ReD Tous droits réservés © 1997, 2002 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Écrire à ReD